Rechercher
  • Défi Atlantique GPO 2019

A fond travers au vent !

La flotte des 11 Class40 encore en lice dans ce Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle, après le regretté retrait sur démâtage de Luke Berry et ses hommes de Lamotte - Module création la nuit dernière, poursuit à vive allure sa remontée de l’Atlantique Nord.




L’ alizé, sous sa forme la plus classique, bien calé à l’Est pour un peu plus de 15 noeuds, avec son corolaire de grains et de mer mal rangée, permet au 35 marins répartis sur les 11 Class40, de tirer le meilleur parti de leurs machines et surtout, de leurs combinaisons de voilures. Les caps et les vitesses oscillent ainsi grandement selon le minutieux compromis trouvé par les équipages entre impératif d’aller vite, et tentation de mettre de plus en plus d’Est dans la route.


Aymeric Chappellier sur son Team 151 Aïna Enfance et Avenir semble, avec son code 0, disposer de la voile du temps pour consolider heure après heure un leadership accroché dès les premiers bords de course. Son plan Manuard confirme, une fois encore, ses belles capacités d’accélération travers au vent. L’équipage en paie le prix fort en violence des impacts sur la crête de vagues désordonnées et en humidité permanente sur un pont balayé par les embruns.


28 milles sous son vent, Kito De Pavant et Alex Pella (Made in Midi) occupent le fauteuil de dauphin laissé vacant par Luke Berry. Les deux hommes doivent désormais surveiller, en plus de l’évolution cruciale de la météo ces prochaines 36 heures, le bon positionnement dans leur Sud-Est de Loïc Féquet, Benoit Champanhac et Arnaud Le Gal venus à pas feutrés placer leur Tibco en troisième position.


Tous ces voiliers infléchissent imperceptiblement leur route au Nord-Nord Est, anticipant la très attendue rotation du vent au Sud-Est, signe du contournement de l’anticyclone. Toujours tribord amure, ils pourront davantage ouvrir les voiles d’avant et accélérer au portant. Les premiers deviendront naturellement plus riches encore, profitant plus tôt de ces conditions de navigation plus favorables à la fois à la vitesse et au retour sur la route directe vers les Açores.


Les Class40 vont ainsi poursuivre leur rapide traversée de l’Atlantique durant les 2 prochains jours. En tournant Sud-Est, l’alizé va perdre de sa vigueur et les vitesses, très élevées aujourd’hui, devraient se tasser quelque peu à compter de mercredi. Tous les esprits se tourneront alors vers l’évolution d’une dépression centrée sur les Açores, qui va conditionner les allures de navigation vers Horta, et pourrait rebattre les cartes pour les principaux protagonistes confrontés à un vent de face.




Le Class40 Lamotte Module création fait naturellement l’objet d’une vigilance spéciale de la part de la direction de course. Luke Berry et ses hommes progressent régulièrement vers la Guadeloupe, située à environ 130 milles dans leur sud.


Classement à 16h00 heures françaises :

1. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > 1822,4 milles d'Horta

2. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +25,8 milles

3. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > + 29,7 milles

4. Loïc Fequet (Tibco – 123) > +32 milles

5. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +37,2 milles

6. Catherine Pourre (Earendil – 145) > + 40,4 milles

7. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > + 54 milles

8. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > + 61,7 milles

9. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > + 69,7 milles

10. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > + 73,4 milles

11. Franz Bouvet (Yoda – 65) > + 91,5 milles

12. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153) > Route sur La Guadeloupe / Antigua


Classement et cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/


Denis Van Den Brink / GPO

608 vues
  • Facebook Défi Atlantique
  • Twitter GPO Nautic Events