top of page

ARRIVÉE DE IAN LIPINSKI – CREDIT MUTUEL – VAINQUEUR DU DÉFI ATLANTIQUE 2023

CRÉDIT MUTUEL remporte la seconde édition du Défi Atlantique en 16 jours, 0 heure, 49 minutes et 29 secondes sur l’ensemble des deux étapes. Il a parcouru depuis Pointe à Pître et sur le fond 4 174 milles à 10,85 noeuds de moyenne. Il succède au palmarès à Aymeric Chappellier (AÏna – Enfance et Avenir)

Le Class40 CREDIT MUTUEL de Ian Lipinski, Antoine Carpentier et Rémi Fermin a franchi la ligne d’arrivée de la seconde étape du Défi Atlantique 2023 à La Rochelle, aujourd’hui samedi 22 avril à 13 heures, 37 minutes et 53 secondes heures françaises.

Il a parcouru les 1 290 miles du parcours théorique en 6 jours, 7 heures, 37 minutes et 53 secondes à la vitesse moyenne de 8,92 noeuds.

Mais compte-tenu des conditions météorologiques rencontrées et de la route suivie, il a en réalité parcouru 1 448milles sur le fond, à 10,02 noeuds de moyenne.

5ème de la seconde étape entre Horta et La Rochelle, le Class40 Crédit Mutuel de Ian Lipinski, épaulé pour l’occasion par Antoine Carpentier et Rémi Fermin, s’adjuge la seconde édition du Défi Atlantique au cumul des temps des deux étapes de l’épreuve.

Ian avait, on s’en souvient, réalisé le gros coup tactique entre la Guadeloupe et l’île de Faial, en parvenant à glisser un peu plus tôt que ses adversaires en bordure Nord de l’anticyclone des Açores. Il franchissait la ligne d’arrivée de Horta avec 1 heure 56 minutes d’avance sur l’Italien Ambrogio Beccaria (Allagrande-Pirelli), et 5 heures 36 minutes sur l’autre transalpin Alberto Bona (IBSA). Une avance que les trois marins de Crédit Mutuel se sont ingéniés à préserver, marquant littéralement à la salopette les deux bateaux azzuri, jusqu’à cet improbable épisode de rase cailloux le long des côtes de Galice. Les derniers milles de course se sont montrés cruels et stressants pour Ian et ses hommes qui laissaient Ambrogio s’échapper dans un contre bord au Nord.

Cette stratégie de marquage entre leaders a ouvert la porte à leurs adversaires grandement distancées lors de la première étape et qui n’avaient plus grand chose à jouer u classement général. Everial et son nouveau skipper Erwan Le Deaoulec en profitaient pour signer une belle victoire de manche pour sa première. Jules Bonnier, contrait à abandonner la première étape suite à un soucis de barre de flèche sur son Estenn – Entrepreneurs pour la planète prend une belle revanche sur le sort en s’adjugeant la deuxième pace de l’étape.

Comme on s’y attendait à l’examen des écarts au classement général provisoire dès le départ d’Horta, le podium de cette belle édition 2023 du Défi était écrit. Devancé sur la ligne et pour le gain de la 5ème place par Ambrogio Beccaria, Crédit Mutuel réussit son pari en réduisant au maximum les

écarts en temps cumulé. Il emporte l’épreuve avec 1 heure 40 d’avance sur le cumul des deux étapes.

Ian Lipinski :

« Nous sommes super contents. On s’est fait un peu peur ces dernières heures. Cela a donné du piment à la course. Notre jeu était de marquer Ambrogio Beccaria (Allagrande – Pirelli), car nous n’avions qu’une heure et 56 minutes d’avance. Les bateaux Italiens étaient très rapides et cela a beaucoup fait l’accordéon. On a perdu le marquage d’Ambrogio la veille de l’arrivée et cela nous a un peu stressé. Ce fut globalement une super transat, avec beaucoup de stratégie et beaucoup d’enseignements. Je suis ravi de renouer avec la victoire sur ce bateau, avec ce super équipage. »



Comments


  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
bottom of page