Rechercher
  • Défi Atlantique GPO 2019

Arrivées de nuit, et parade de jour à La Rochelle

C’est en deux chapitres que va s’écrire ces prochaines heures l’épilogue d’un Défi Atlantique particulièrement haletant. Le premier temps fort sera, en milieu de nuit prochaine, (3 heures dimanche matin ?) le passage de la ligne d’arrivée des premiers protagonistes. La lutte est intense et de plus en plus indécise à l’approche des côtes. Earendil tient toujours la corde, sur une route qui le mènera ce soir aux abords de l’île de Noirmoutier. Avec la rotation du vent de Sud-Est à l’Est, il sera temps pour lui de virer de bord et de descendre au plus près des côtes Vendéennes pour un dernier sprint vers La Rochelle.



Sera-t’il alors toujours au commandement ? Rien n’est moins sûr. Aymeric Chappellier et son AÏna Enfance et avenir est revenu à moins de 5 milles, lui-même toujours talonné par Kito de Pavant (Made in Midi). L’affaiblissement du vent, surtout la nuit prochaine, va favoriser le retour des attardés, et on compte désormais 8 bateaux en moins de 35 milles, dont le valeureux Tibco (Loïc Féquet), totalement décalé au sud de la flotte, toujours en route directe vers la Rochelle, après son départ express de Horta plus de 12 heure après la flotte. Les dernières heures vont être terribles pour les nerfs des marins après 1 300 milles d’une course débridée depuis les Açores. Les faibles écarts semblent d’ores et déjà confirmer le classement général final, calculé au temps additionné sur les deux étapes.


Aymeric Chappellier, fort d’un confortable matelas de plus de 8 heures montera-t-il sur la plus haute marche du podium, quelle que soit l’issue de l’étape ? Réalisera-t-il le grand chelem si cher à son cœur, en l’emportant en son fief Rochelais ? Réponse demain à l’aube.

Marée oblige, ce n’est qu’en début d’après-midi que tous ces concurrents seront en mesure de venir saluer les Rochelais. Une parade de tous ces Class40 est prévue depuis le port des Minimes jusqu’au bassin des chalutiers à partir de 14 heures. 33 navigateurs fatigués, mais encore éblouis de tant de splendeurs rencontrées depuis Pointe-à-Pitre, bancs de dauphins, baleines, mer illuminée de plancton, levers et couchers de soleil de cartes postales, s’avancent, la tête pleine d’histoires de mer, de marins, de régate, de bateau et d’une aventure océane qu’aucune technologie ne rendra jamais anodine…



A NOTER QUE LES BATEAUX QUI ARRIVERONT DANS LA NUIT DE SAMEDI À DIMANCHE ENTRERONT EN PARADE DIMANCHE À 14 HEURES. ILS SERONT AMARRÉS EN ATTENTE AU PONTON CARBURANT AU PORT DES MINIMES DE LA ROCHELLE.


Classement à 15h00 heures françaises :

1. Pietro Luciani (Earendil – 145) > 92,4 milles de La Rochelle

2. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > +4 milles

3. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +5,5 milles

4. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > +8,6 milles

5. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > +10,2 milles

6. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > +19,2 milles

7. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +25,7 milles

8. Loïc Fequet (Tibco – 123) > +27,3 milles

9. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > +32,7 milles

10. Franz Bouvet (Yoda – 65) > +52,8 milles

11. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > +60,9 milles

Abandon. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153)


Retrouvez tous les mails et les infos du large sur la page Facebook de la course : https://www.facebook.com/DefiAtlantiqueGPO/


Classements et cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/


Texte : Denis van den Brink / GPO

Photos : Olivier Blanchet - Pierrick Garenne / GPO

432 vues
  • Facebook Défi Atlantique
  • Twitter GPO Nautic Events