top of page

DANS QUELQUES HEURES, HORTA ATTEND LES VAINQUEURS !

La première étape du Défi Atlantique 2023 connaitra ce soir ses lauréats, avec les arrivées successives de nombre de concurrents attendus sur la ligne d’arrivée mouillée devant Horta, à partir de 18 heures ce soir heure Française. Crédit Mutuel et son équipage de haut vol constitué de Ian Lipinski, Antoine Carpentier et Rémi Fermin devrait s’imposer ce soir, et signer une victoire qui ne souffre d’aucune contestation. Mieux, les trois hommes auront construit une course quasi parfaite, s’emparant du commandement à deux jours de l’arrivée lors de la traversée d’une dorsale anticyclonique. Ils font depuis parler la poudre, alignant des journées à près de 410 milles. Les deux bateaux Italiens, IBSA à Alberto Bona et Alla Grande Pirelli de Ambrogio Beccaria se seront battus bec et ongles jusqu’au bout pour la place de dauphin. Les arrivées vont ainsi se succéder toute la nuit dans l’archipel Portugais toujours généreusement ventilé. Franz Bouvet (Yoda) qui ferme la marche de la flotte en douzième position est attendu à partir de vendredi prochain dans la journée.


Le podium connu ce soir

416 milles parcourus ces dernières 24 heures par Ambrogio Beccaria et ses deux Italiens d’équipage. Son plan Guelfi 100% Azurri Alla Grande Pirelli, en tête durant les 7 premiers jours de transat, n’aura jamais abdiqué, contestant jusqu’au bout la main mise de Crédit Mutuel sur la course. Epreuve dans l’épreuve, son mano a mano avec l’autre navire transalpin, IBSA d’Alberto Bona, aura été l’une des grandes animations de ce Défi Atlantique version 2023, les deux amis jamais séparés depuis la Guadeloupe de plus de 15 milles.

Le vent de Sud-Ouest continue de balayer l’archipel des Açores. Il va autoriser les arrivées scandées des premiers Class40 en fin de journée, avec des écarts autorisant tous les espoirs pour la seconde étape vers La Rochelle, dont le départ sera donné dimanche prochain à 15 heures françaises. Axel Tréhin (Project Rescue Ocean), beau quatrième au classement actuel, pourrait subir un certain ralentissement durant la nuit à l'approche de Faial. A suivre toutes les arrivées en live sur le profil Facebook de la course et le compte Twitter…



Les mots de la nuit :


Mathieu Claveau - Prendre la mer - Agir pour la forêt (89)

"Tout va bien à bord. Les quart à la barre s'enchainent pour tirer le meilleur profit des différents spis. De beaux surfs dans les mémoires! Bon, on est quand même loin des vitesse des nouveaux bateaux type scow !

Nous devrions arriver dans une zone de vent plus faible avant d'être à nouveau sous l'influence d'une dépression qui devrait nous porter jusqu'à Horta ! Cette première étape est vraiment passionnante niveau analyse météo! Nous sommes à nouveau sous grand spi dans 15 noeuds de vent."


Jean-Baptiste Daramy - Chocolats Pariès - SCREB (123)

"Tout va bien après ce beau bord de spi. On a fait des beaux surfs à plus de 20 noeuds, dont un à 23 noeuds où j'étais peinard en train de prendre mon petit dej', Ludo Dormait. Le bateau est parti sur un belle vague, heureusement que ça c'est bien fini parce que j'avais l'air malin avec mes tartines d'une main et mon pot de confiture dans l'autre main pour aller tout choquer si ça finissait par un départ au lof...

On a beaucoup barré hier avec cette mer encore très courte. C'était ambiance masque - tuba à la barre... Il parait que les scows, ça mouille moins? En tout cas le nôtre, il est ben humide! Le vent mollit gentiment. On va repasser sous grand spi. Belle nuit sous les étoiles. La mer est en train de se ranger et on va avoir une journée avec du vent mollissant... Célébrez bien les arrivées des premiers, nous faisons de notre mieux pour ne pas trop trainer en route!"


Raphael Auffret – Dopamine Sailing Team (104)

"Pas mal de milles accumulés sur la route direct, ça fait plaisir. Encore 500 environ à l’heure où je vous parle, l’envie d’arriver commence à ce faire sentir. Première ETA le 13 dans la soirée. »



Axel Tréhin - Project Rescue Ocean (162)

"Salut les terriens ! Dernier mail du bord pour cette première étape, demain matin c'est triple petit dej pain au chocolat, café et jus de fruit frais, suivi des oeufs brouillés et bacon de rigueur. Et puis si on arrive à l'heure du déjeuner, on mangera un maxi petit dej quand même !

Le front qui nous a propulsé à quelques encablures d'Horta est doucement en train de s'évacuer, et même si à l'heure où je vous écris, il reste une petite vingtaine de noeuds sur zone, la tendance molle et droite est bien présente dans le vent. Derrière, nous devrions retrouver des conditions plus molles avant l'arrivée des pointus avec un nouveau front.

Pour nous l'enjeux est de réussir à interpréter ce qui va se passer dans cette zone de molle, est-ce que l'on va avoir le droit à une dorsale "classique", ou est-ce que l'on va avoir le droit à un petit centre qui se ferme et transforme la petite molle en maxi calme plat. Pour l'instant les modèles divergent, et le creusement des méninges des marins du bord progresse au rythme de la pression qui monte.

Pression atmosphérique bien sûr, l'ambiance est bien détendue après ces vingtaines d'heures de glissades toniques et grisantes, accompagnées d'un ciel bleu beaucoup plus enthousiasmant que la grisaille pluvieuse de dimanche.

Encore un coucher de soleil de dingue hier soir, par contre le lever de soleil était un peu moisi ce matin."


Olivier Delrieu - Vicitan (134)

"Tout va bien. Heureusement que le 123 est là pour nous aiguillonner ! Nous sommes accros aux "posreports" depuis ce matin... Bonne soirée et à après-demain"






Commentaires


  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
bottom of page