top of page

FLASH-BACK SUR LA PREMIÈRE ÉDITION DE 2019

Retour sur la genèse de cette course retour Atlantique réservée à la Class40

Né de la double volonté des Guadeloupéens et des Rochelais d’organiser, pour les voiliers de la Class40 ayant choisi d’hiverner aux Antilles, une épreuve sportive transatlantique d’Ouest en Est, le Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle a réuni en 2019 tous les ingrédients d’aventure et de découverte chéris par les marins. Rares sont les traversées en course d’Ouest en Est, et c’est une grande première pour la Région Guadeloupe partenaire majeur de l’événement, de voir une course partir de son archipel vers la métropole !


Son parcours en deux étapes, scandé par une neutralisation à Horta dans l’archipel des Açores, a lancé 11 équipages en lice dans une grande exploration des systèmes météos d’Atlantique Nord, organisés autour des hautes pressions açoriennes.


Son format, en équipage libre de deux à quatre membres, offre à de nombreux skippers l’occasion de partager l’aventure avec d’autres hommes (et femmes) de mer qui leur sont proches. Au final, la Class40 démontre une nouvelle fois sa grande adaptabilité et sa grande ouverture dans la manière d’appréhender la course au large.


« Ce Défi Atlantique est une manière intelligente de ramener nos bateaux en Europe après la Route du Rhum-Destination Guadeloupe et la Caribean 600 » déclarait Halvard Mabire, Président de la Class40. « Plus sérieusement, et d’un point de vue sportif, ce sont deux demi-Transats qui nous sont proposées, avec un premier tronçon d’environ 2 200 milles vers les Açores, et la négociation toujours délicate en cette saison de son anticyclone. Entre dépressions Bermudiennes et hautes pressions d’Atlantique Nord, les choix et longueurs de route, ainsi que les allures de navigation peuvent varier drastiquement, et ouvrir ainsi le jeu et la compétition ». Et inutile de dire que les derniers 1200 milles vers La Rochelle sont également intéressants à suivre : « Le contournement des dépressions peut contraindre les coureurs à rallonger considérablement leur route, peut-être jusqu’au sud de l’Irlande. Ainsi qu’on l’a observé lors de courses précédentes au départ d’Horta, le jeu sera très ouvert pour le sprint final » expliquait Denis Hugues, directeur de course du Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle.



Retour sur les dates importantes de cette première édition :

- Présence des bateaux à la Darse de Pointe-à-Pitre à compter du mardi 19 mars 2019.

- Départ du Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle le samedi 23 mars 2019 à 11h00 (soit 16 heures en métropole)

- Re-départ d’Horta aux Açores le lundi 8 avril 2019 à 13h00

- ETA arrivée à La Rochelle les samedi 13 et dimanche 14 avril 2019

- Remise des Prix le lundi 15 avril 2019


Team Aïna Enfance et Avenir, Earendil et Made in Midi, podium de la première édition de 2019.

Avec l’arrivée dans la nuit Rochelaise en deuxième position de la seconde étape, entre Horta et La Rochelle, Aymeric Chappellier remporte ce premier Défi Atlantique au cumul des temps de course sur l’ensemble des deux parcours depuis Pointe-à-Pitre. Deuxième de la Route du Rhum en novembre dernier, Aymeric se glisse cette fois dans la peau du vainqueur, sur une épreuve originale qui lui tenait à coeur. L’ordre établi dès la première étape n’aura pas été suffisamment altéré par la seconde étape pour modifier le podium de l’épreuve. Aïna Enfance et Avenir s’impose, devant Earendil et Made in Midi au terme d’une première édition qui a répondu à toutes les attentes !


Aymeric Chapelier (Aïna Enfance et Avenir) – Vainqueur de la première étape, 2e de la seconde étape, vainqueur au général cumulé.

« C’est vrai, je la voulais cette victoire ! Nos adversaires se sont montrés coriaces et n’ont rien lâché. On finit très proche d’eux. Cette course a été très fatigante. La perte de notre grand spi qui explose dans un « planté » dès le deuxième jour nous a fortement mis à contribution. On a passé des heures à le réparer, une fois, deux fois, trois fois. On alternait à la barre et à la réparation, au détriment du sommeil. On a dû cravacher pour rester dans la partie. On termine très près d’Earendil qui a très bien navigué. Ce format de course est formidable. C’est bien de faire ainsi une transat d’Ouest en Est, qui ouvre beaucoup le jeu, très intéressante stratégiquement. Et c’est mieux de revenir par la mer que par cargo non ? Oui, je suis très heureux de ramener cette victoire et d’arriver à la maison… »


Antoine Carpentier (Earendil) – Second de la première étape, vainqueur de la seconde étape, 2e au général cumulé.

« On sort bon dernier de Faial aux Açores, après une mauvaise option à la côte. On a cravaché pour revenir dans le match. On était très proche du front et on craignait que, comme pour la première étape, cela parte par devant. En fait, dans cette course, tout le monde revenait de derrière, et on a été tout le temps sous pression. On a fait de sacrés journées, dont une pas très loin du record de distance parcourue en 24 heures (368 milles ndlr). On a toujours été dans le bon timing et on n’a pas fait d’erreur. J’ai découvert Pietro (Luciani), qui m’a impressionné car il ne fait ce métier que depuis quelques années. Edouard Marie a été comme à son habitude, terriblement combattif. Nous sommes vraiment contents d’avoir remporté cette deuxième étape… Cela nous tenait à cœur !»


Kito de Pavant (Made in Midi) – Troisième de la première étape, troisième de la seconde étape, 3e au général cumulé.

« Une deuxième étape qui a été vite au début et qui s’est ensuite refermée sur le Golfe de Gascogne. Un peu une habitude sur ce Défi Atlantique où on finit au près… C’était sympa de se bagarrer avec les cinq bateaux devant et surtout avec Aïna que l’on a retrouvé assez rapidement. On a fait toute la course ensemble… Un coup c’était lui devant, un coup c’était nous. On a eu un gros souci de connexion, ce qui fait que nous n’avions plus de météo, plus de classement pendant trois jours… Compliqué de suivre, on ne savait plus où il fallait aller. Mais on est content de maintenir cette 3e place. C’était l’objectif fixé en partant de Horta et voilà, c’est fait… car derrière cela poussait un peu ! On s’est régalé à deux avec Alex en tous les cas. »



Podium du premier Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle 2019 :

1er – Aïna Enfance et avenir – Aymeric Chappellier

Son temps de course global sur l’ensemble des deux étapes depuis Pointe à Pitre, soit 3 800 milles théoriques, est de 15 jours, 03 heures, 42 minutes et 48 secondes, à la moyenne de 9,67 noeuds.

2e – Earendil - Catherine Pourre / Pietro Luciani

Son temps de course global sur l’ensemble des deux étapes depuis Pointe à Pitre est de 15 jours, 12 heures, 24 minutes et 15 secondes, à la moyenne de 9,44 noeuds.

3e - Made in Midi – Kito de Pavant

Son temps de course global sur l’ensemble des deux étapes depuis Pointe-à-Pitre est de 16 jours, 13 heures, 22 minutes et 05 secondes, à la moyenne de 8,85 noeuds.

4e - Campagne de France - Miranda Merron

16 jours 21 heures 09 minutes et 47 secondes

5e - Enel Green Power - Andrea Fantini

16 jours 21 heures 20 minutes et 07 secondes

6e - Athena Groupe Immobilier / Mer Entreprendre - Arthur Hubert et Thibault Hector

17 jours 05 heures 57 minutes et 02 secondes

7e - Colombre XL - Charles-Louis Mourruau

17 jours 14 heures 48 minutes et 27 secondes

8e - Edenred - Emmanuel Le Roch

17 jours 21 heures 20 minutes et 42 secondes

9e - Yoda - Franz Bouvet

18 jours 07 heures 35 minutes et 23 secondes

10e - Esprit Scout - Marc Dubos

18 jours 14 heures 11 minutes et 38 secondes

11e - Tibco - Loïc Fequet

21 jours 01 heure 57 minutes et 53 secondes

Abandon - Lamotte Module Création - Luke Berry


Grand Pavois Organisation tient à remercier l'ensemble des partenaires présents autour de cette première édition avec la Région Guadeloupe, La Ville de La Rochelle, la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, Horta Nautic (Açores), le Port de Plaisance de La Rochelle, Le Grand Port Maritime de La Rochelle, le Département de La Charente-Maritime sans oublier la Class40 et la FFVoile.


Photos : O. Blanchet et P. Garenne / GPO

Comments


  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
bottom of page