Rechercher
  • Défi Atlantique GPO 2019

L'entonnoir vers Horta !


C’est par un trou de souris, entonnoir de vents pour l’heure toujours portants, que la tête de la flotte tente, à partir d’aujourd’hui, de se faufiler vers Horta. Une dépression très creuse en développement dans le Nord de l’archipel des Açores crée un couloir de compression avec les miasmes de l’anticyclone en voie d’affaissement en son Sud. Entre ces deux systèmes très actifs, demeure, pour quelques heures encore, un couloir de vents de Sud - Sud-Ouest par lequel les leaders de la flotte cherchent leur salut.



Aymeric Chappellier y a remarquablement posé son Aïna Enfance et avenir. Il cravache fort pour demeurer le plus longtemps possible dans ce couloir favorable à la très haute vitesse. Plus de 330 milles ont été avalé ces dernières 24 heures par son fougueux Mach 40. Les voiliers ayant, voici 48 heures, choisi de prolonger leur bord vers le Nord touchent aujourd’hui récompense à leur patience. Ils devraient bénéficier plus longtemps d’un vent fort et bien orienté, tandis que leurs camarades plus au sud, commencent dès aujourd’hui à sentir l’affaissement du vent dans leurs voiles, et poindre la menace de vastes zones de calme sur leur route.



Campagne de France de Miranda Merron et Didier Le Vourch, est ainsi relégué ce soir à la 5ème place, à plus de 94 milles du leader qu’il tutoyait encore de quelques 30 milles en début de semaine. La bonne opération et la palme au bon positionnement reviennent à Earendil. Catherine Pourre, Antoine Carpentier, et les italiens Pietro Luciani et Ambroggio Beccaria volent d’un souffle la deuxième place au duo Kito De Pavant - Alex Pella (Made in Midi). Un autre quatuor, celui d’Athena Immobilier Mer Entreprendre, composé d’Arthur Hubert, Foucault Delaplace, Clément Commagnac et Thibault Hector joue pour l’heure les arbitres, intercalé entre les deux dauphins d’un Aïna Enfance et avenir en situation de contrôle.



Avec la disparition progressive des sargasses, qui auront singulièrement perturbé la progression des bateaux depuis la Guadeloupe, les protagonistes de ce Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle focalisent toute leur attention vers les prochaines 24 heures de course, avec une petite zone de transition à traverser avant l’arrivée de vents de Nord, synonyme d’une navigation au plus près du vent. Une situation difficile à appréhender, la dépression au Sud des Açores devant engendrer à partir de dimanche 31 Mars un renforcement du vent de Nord-Est et une forte dégradation de l’état de la mer pour les jours suivants...


Classement à 16h00 heures françaises :

1. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > 962 milles d'Horta

2. Catherine Pourre (Earendil – 145) > +66,5 milles

3. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +68,2 milles

4. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +91,1 milles

5. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > +96,6 milles

6. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > +130,1 milles

7. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > +177,9 milles

8. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > +186,5 milles

9. Franz Bouvet (Yoda – 65) > +274,5 milles

10. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > +296,5 milles

11. Loïc Fequet (Tibco – 123) > Route Bermudes

Abandon. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153) > Guadeloupe


Retrouvez tous les mails et les infos du large sur la page Facebook de la course : https://www.facebook.com/DefiAtlantiqueGPO/


Classements et cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/


Denis Van Den Brink / GPO

554 vues
  • Facebook Défi Atlantique
  • Twitter GPO Nautic Events