Rechercher
  • Défi Atlantique GPO 2019

"La course ne nous a pas semblé longue"

Deux Class40 sont venus ce soir clôturer une belle journée Açorienne placée sous le sceau venté et ensoleillé des arrivées de course. A la bagarre depuis plusieurs jours, Yoda de Franz Bouvet, et Esprit Scout de Marc Dubos, les deux Akilaria de l’épreuve, régataient de conserve sur une route inhabituellement nord, pour profiter de vents portants vers les Açores. S’ils ont quelque peu rallongé leur route, 2 560 milles effectivement parcourus sur le fond par Franz et ses 3 femmes et homme d’équipage, ils ont pu profiter d’agréables conditions de navigation très ventées pour en finir avec cette première étape du Défi Atlantique. C’est Yoda qui était ce soir le premier à se présenter sur la ligne d’arrivée de Horta, en bout du quai du port de commerce, après avoir, chose inhabituelle, contourné l’île de Faial par le nord. Franz a ainsi, sereinement et avec application, mené à bon port son équipage mixte, qui pour la première fois traversait l’Atlantique.



Franz Bouvet :

« La course ne nous a pas semblé longue. On prend un mauvais départ, la faute à une accumulation de soucis techniques, notamment dans la grand voile. On a dû faire un peu de couture en maintenant deux ris dans la grand voile. Nos adversaires en ont profité pour s’échapper. Mais on est revenu au contact de l’autre Akilaria, celui de Marc Dubos, avec qui on a régaté sur toute la fin de course. Cela a donné du piment à notre arrivée. On a connu des conditions météos variées, mais rien de très méchant ni côté vent, ni côté mer. C’était sympa de terminer au portant, avec de la vitesse à l’approche des îles… »

114 vues
  • Facebook Défi Atlantique
  • Twitter GPO Nautic Events