Rechercher
  • Défi Atlantique GPO 2019

Ralentissement et dépression à venir !

Ça y est ! La tête de la flotte de ce Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle est sous l’éteignoir. Le calme avant "la tempête"... En glissant au Nord des hautes pressions de l’anticyclone des Açores, les 10 protagonistes encore en course voient leur bon flux de Sud-Ouest s’affaisser progressivement, et les vitesses, si élevées ces dernières 48 heures malgré les grains, les sargasses et l’inévitable usure du matériel, diminuent.



Chaque équipage profite au maximum de ces dernières belles glisses sous spi appelées à disparaître d’ici peu sous les coups de boutoir d’une dépression très creuse en développement dans le nord Açorien. Les Class40, avant de l’affronter bille en tête, devraient connaitre cette nuit une période de transition peu ventée. Le vent de Nord-Est rentrera ensuite avec force dans l’axe de progression des bateaux vers Horta. Débutera, à quelques 400 milles de l’arrivée la pénible épreuve du près, face à un vent annoncé virulent, 30 noeuds et plus, sur une mer qui va se creuser à plus de 3 mètres.


Des conditions qui ne réjouissent personne. C’est pourtant le passage obligé pour rallier Horta, dans un ordre toujours incertain, malgré la domination d’Aymeric Chappellier et ses deux hommes d’équipage de Aïna Enfance et avenir. Son avance de 70 milles et plus sur le duo de poursuivants préfiguré par le Earendil de Catherine Pourre, et le Made in Midi au duo De Pavant-Pella n’est pourtant pas suffisant pour lui permettre de crier victoire. La position très Sud de Made in Midi laisse encore planer le doute et l’espoir pour Alex et Kito d’une ouverture magique vers les Açores. Par ailleurs, le podium fait toujours l’objet des revendications appuyées venues du remarquable quatuor de Athena Groupe Immobilier - Mer entreprendre (Arthur Hubert - Foucault Delaplace - Clément Commagnanc- Thibaud Hector) et du non moins étonnant duo Miranda Merron - Didier Le Vourch (Campagne de France), à 120 milles du leader, mais en capacité de perturber l’ordre provisoirement établi du triumvirat de tête.



A moins de 700 milles de l’arrivée, en route directe, c’est donc un dernier chapitre particulièrement sous haute tension qui va s’ouvrir. Au près dans la brise, la route s’allonge singulièrement, et les organismes venus du soleil vont recevoir de plein fouet les vigueurs de l’Atlantique Nord en hiver. Défi Atlantique dites vous ?


Classement à 16h00 heures françaises :

1. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > 681,2 milles d'Horta

2. Catherine Pourre (Earendil – 145) > +71,9 milles

3. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +74,6 milles

4. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +121,1 milles

5. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > +125,8 milles

6. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > +163 milles

7. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > +234,3 milles

8. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > +247,5 milles

9. Franz Bouvet (Yoda – 65) > +339,1 milles

10. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > +370 milles

11. Loïc Fequet (Tibco – 123) > Route Bermudes - Arrivée dans moins de 24 heures

Abandon. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153) > Guadeloupe


Retrouvez tous les mails et les infos du large sur la page Facebook de la course : https://www.facebook.com/DefiAtlantiqueGPO/


Classements et cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/


Denis Van Den Brink / GPO

0 vue
  • Facebook Défi Atlantique
  • Twitter GPO Nautic Events